DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Nord : le Conseil de sécurité de l'ONU veut imposer de nouvelles sanctions à Pyongyang

monde

Corée du Nord : le Conseil de sécurité de l'ONU veut imposer de nouvelles sanctions à Pyongyang

Publicité

Au lendemain d’un cinquième essai nucléaire nord-coréen, quelques dizaines de manifestants se sont rassemblés à Séoul en Corée du Sud pour dénoncer cette énième provocation de Pyongyang. “Eliminez Kim Jong-un!” pouvait-on lire sur les pancartes tandis que brûlait une effigie du dirigeant nord-coréen.

Dans le même temps, une réunion de crise s’est tenue dans la capitale sud-coréenne. Estimant que la menace nord-coréenne était entrée dans “une nouvelle dimension”, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères a exhorté le Conseil de sécurité de l’ONU à durcir encore les sanctions contre Pyongyang.

“Nous devons, avec la Communauté internationale, instaurer un cadre de tensions permanentes autour de la Corée du Nord. Via des sanctions et une pression plus fortes et en renforçant les restrictions contre Pyongyang, autant de points avec lesquels les Etats-Unis sont d’accord”, a dit Yun Byung-se.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU, dont les résolutions interdisent déjà à la Corée du Nord tout programme nucléaire ou balistique, a condamné le dernier test nord-coréen et a annoncé se mettre immédiatement au travail pour s’accorder sur une nouvelle résolution en conséquence.

Ce nouvel essai nucléaire nord-coréen est “le plus puissant à ce jour”, selon la Corée du Sud. Pression et sanctions renforcées risquent pourtant de laisser une nouvelle fois de marbre le dirigeant Kim Jong-un, lequel appelle au renforcement de l’arsenal nucléaire de son pays. Une protection, dit-il, contre le “chantage américain”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article