DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moto GP : Pedrosa s'impose à Saint-Marin

speed

Moto GP : Pedrosa s'impose à Saint-Marin

Publicité

Quand les courses devinrent trop prévisibles, la MotoGP décida d‘épicer un peu les choses en modifiant certains règlements. Comme d’habitude, il y a eu des critiques, mais aujourd’hui, on peut voir les effets de ces changements. Au Grand Prix de Saint-Marin, il y a eu, en effet, un huitième vainqueur différent en autant de courses. Une première dans l’histoire de la moto!

Le retour de Dani Pedrosa

Un huitième vainqueur consécutif, qui était pourtant parti en huitième position, et qui s‘était fait un peu oublier cette saison… Cet homme, c’est Dani Pedrosa. L’Espagnol sur Honda ne s‘était plus imposé en Grand Prix depuis sa victoire en Malaisie en octobre 2015, ne signant que deux podiums cette saison.

Après des essais ratés, il a réalisé ce dimanche une course parfaite, doublant tour à tour ses concurrents, dont Valentino Rossi (Yamaha), qui espérait s’imposer devant son public et réduire son écart sur Marc Marquez (Honda) au classement général du champion du monde.

Autre déçu du jour, l’Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha), champion du monde en titre, parti en pôle position, mais qui terminera la course sur la troisième marche du podium, devant Marc Marquez, qui conserve une confortable avance au général, à cinq courses de la fin de la saison.

Dani Pedrosa remporte le 52ème succès de sa carrière et se hisse à la quatrième place au classement général du championnat du monde.

1981, premier Grand Prix de Saint-Marin

Le Grand Prix de Saint-Marin s’est couru pour la première fois en 1981. Pourtant, contrairement à son nom, la course ne s’est jamais vraiment tenue à Saint-Marin, mais sur les circuits d’Imola, de Mugello et de Misano, tous situés en Italie. Et comme le Grand Prix d’Italie est déjà bien ancré dans le calendrier, les organisateurs ont dû se montrer créatifs :

12 juillet 1981 : il pleut ce jour-là sur le circuit d’Imola, mais cela n’empêche pas la tenue du premier Grand Prix de Saint-Marin de MotoGP.

Les pilotes s‘élancent. Un homme domine cette année : l’Italien Marco Lucchinelli sur Suzuki. Il remportera cinq des onze courses de la saison, dont celle de Saint-Marin. Autant de succès qui lui permettront de remporter à la fin de l’année le titre de champion du monde, le seul et unique de sa carrière en 500 cm3.

Il faudra attendre Valentino Rossi en 2008 pour voir à nouveau un Italien s’imposer sur le Grand Prix de Saint-Marin.

Détente pour les pilotes de F1

La Formule 1 peut être assez ennuyeuse ces temps-ci. Heureusement pour les pilotes, il y a des évènements promotionnels. Ainsi, Felipe Massa et Valtteri Bottas se sont bien amusés sur la piste. Ils ont conduit notamment une Lancia Classic en répondant aux questions, parfois indiscrètes, du mannequin anglais David Gandy ? Est-ce que cela les a aidés à préparer le Grand Prix de Singapour ? La réponse dans Speed le week-end prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article