DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner : Guardiola qui rit, Mourinho qui pleure

the corner

The Corner : Guardiola qui rit, Mourinho qui pleure

Publicité

Bonjour et bienvenue dans notre édition spéciale du Corner consacrée au derby de Manchester. City et United n’ont pas déçu en offrant du grand spectacle à Old Trafford. Mais le “Théâtre des rêves” a viré au cauchemar pour les locaux.

Le cauchemar commence au bout d’un quart d’heure avec l’ouverture du score de Kevin de Bruyne, assurément l’homme du match. Le Belge trouve deux fois le poteau et c’est suite à l’une de ses frappes repoussée par les montants de David de Gea que Kelechi Iheanacho double la mise à la 36e minute.

Avant la mi-temps, les Red Devils réduisent la marque après une énorme bourde, une faute de main du gardien chilien Claudio Bravo dont profite Zlatan Ibrahimovic. United multiplie ensuite les offensives, mais c’est City qui remporte le 172e derby mancunien sur le score de deux buts à un.

Le but de Zlatan, le sourire de Kolarov

Aujourd’hui, dans notre rubrique Up & Down, nous jetons un oeil sur les performances des deux gros transferts opérés par Mourinho et sur quelqu’un qui a filé chez le dentiste dès la fin du match.

Premier derby mancunien et premier but pour Zlatan Ibrahimovic qui avait déjà trouvé le chemin des filets dans le Clasico avec le Barça, dans le derby milanais avec l’Inter et dans le Classique avec le PSG. C’est tout simplement du jamais-vu.

Manchester United a payé plus de 100 millions d’euros pour récupérer Paul Pogba, mais le retour sur investissement se fait attendre. Le milieu de terrain français, transparent contre les Citizens, peine à retrouver ses marques en Premier League.

Une victoire et une dent laissée sur la pelouse d’Old Trafford pour le défenseur de Manchester City Aleksandar Kolarov. Son coéquipier Willy Caballero s’est chargé d’immortaliser son sourire…

Guardiola est optimiste, Mourinho est déçu

Il n’a pas fallu attendre longtemps après la rencontre pour avoir les premières réactions des protagonistes en conférence de presse. Si Guardiola s’est montré optimiste pour la suite de la saison, Mourinho a résumé le match en un seul mot : décevant.

Pep Guardiola : “Claudio Bravo a été incroyable dans son jeu au pied et il a effectué plusieurs parades. Je suis content pour lui. Ce n’est pas évident de venir jouer à Old Trafford après seulement deux séances d’entraînement, ça en dit long sur sa personnalité, ça signifie énormément.”

Pep Guardiola : “Nous avons besoin de nous améliorer en attaque. Jusqu‘à présent, c’est suffisant en Premier League, mais ce ne le sera pas pour rivaliser avec les meilleurs clubs en Europe. C’est normal, cela ne fait que deux mois que nous travaillons ensemble, donc nous avons encore besoin de temps pour progresser.”

L’entame de match poussive des Red Devils n’a pas plus aux supporteurs massés dans les travées d’Old Trafford, pas plus qu’au nouveau manager du club.

José Mourinho : “Déçu par la première mi-temps, déçu par certaines performances individuelles vraiment très pauvres qui ont affecté la performance globale de l‘équipe. Je suis très satisfait de pas mal de choses en deuxième mi-temps, mais déçu par le résultat et déçu par deux décisions importantes de l’arbitre Mark Clattenburg qui ont été contre nous.”

Je t’aime, moi non plus

Les relations entre Guardiola et Mourinho ont toujours été faites de hauts et de bas depuis qu’ils se côtoient. Comme Guardiola l’a dit une fois, Mourinho est le meilleur quand il s’agit de s’exprimer devant les journalistes. Mais sur le terrain, c’est – de loin – l’entraîneur des Citizens qui est le grand vainqueur.

Pep Guardiola affiche un bilan largement positif contre José Mourinho avec huit victoires et trois défaites, le tout agrémenté de six matches nuls. Que ce soit en Espagne ou en Angleterre, il a pris l’ascendant – pour l’instant – sur son ennemi préféré.

Petite revue de presse

Et maintenant regardons ce que les journaux anglais pensent de la défaite de Manchester United.

Avec en Une du Sunday Times un Wayne Rooney qui cherche à récupérer le ballon confisqué par Pep Guardiola. A l’image d’une équipe de Manchester United d’abord sérieusement ballottée, puis incapable de revenir au score malgré davantage d’envie et de maîtrise après le retour des vestiaires.

Le derby des millions

Notre édition spéciale du Corner touche à sa fin. Avant de nous quitter, voici une parodie amusante du match. Le derby de Manchester y est rebaptisé pour l’occasion le “Moneyster’s derby”, car les deux équipes ont dépensé des millions d’euros cet été pour se renforcer. The Corner sera de retour lundi prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article