DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne : des Syriens se retrouvent dans un orchestre philharmonique

Cult

Allemagne : des Syriens se retrouvent dans un orchestre philharmonique

En partenariat avec

Rasha Rizk est une soprano d’origine syrienne. Comme beaucoup elle a fui la guerre dans son pays ainsi que la majorité des musiciens qui se produisent derrière elle.

Un orchestre fondé en Allemagne l’an dernier sous le titre Syrian Expat Philarmonic Orchestra

Rasha Rizk : “Cela aurait été mieux si nous avions été invités à jouer ici en tant que représentants de notre pays, un pays en paix. Mais malheureusement nous sommes ici, pour certains d’entre nous comme des réfugiés et d’autres comme expatriés qui vivent en Europe à cause de la guerre. C’est l’aspect négatif des choses. L’aspect positif c’est que nous pouvons jouer notre musique et que nous représentons le bon côté de la Syrie, sa culture.”

Le répertoire de l’orchestre est un mélange entre musique classique européenne, musique classique arabe et musique folklorique arabe.

Mohamad Fityan, flutiste : “Je crois que ma responsabilité en tant que musicien c’est de présenter notre culture, notre musique que nous avons en Syrie de la présenter ici en Europe. Nous pouvons être ensemble en paix. Je crois que le meilleur passe par la musique.”

La plupart sont installés en Allemagne et certains résident à Paris. Le chef d’orchestre Ghassan Alaboud vient lui de Montréal : “C’est la nostalgie qui nous réunit plus que tout. On a des souvenirs on parle d’histoires du passé, de ce qu’on a fait, de ce qu’on n’aurait pas dû faire. C’est émouvant. C’est très émouvant.”

Depuis sa création il y a un an l’orchestre s’est produit en Suisse et en Allemagne. Il tourne actuellement en Suède.

Prochain article