DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La réforme de la C1 ne plaît pas au nouveau patron de l'UEFA

monde

La réforme de la C1 ne plaît pas au nouveau patron de l'UEFA

Publicité

Il est le nouveau visage du foot européen : Aleksander Ceferin, élu mercredi à la présidence de l’UEFA, a tenu sa première conférence de presse dans son pays, la Slovénie. Et il est revenu sur la réforme très contestée de la Ligue des Champions, adoptée cet été en pleine vacance du pouvoir, qui garantit aux quatre grands championnats quatre places qualificatives en phases de poules de la C1. Une réforme à laquelle il était opposé.

“La communication n’a pas été bonne. Les associations nationales et les clubs n‘étaient pas au courant, donc c’est un problème de l’UEFA qui ne doit pas se répéter. Je vais regarder cet accord et voir ce qu’on décide de faire.”

Le successeur de Michel Platini semble toutefois avoir une marge de manœuvre limitée. Cette réforme doit profiter dès 2018 à l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et l’Angleterre. Des championnats récompensés pour leurs bons résultats ces dernières années en Ligue des Champions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article