DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les anti-Maduro mettent la pression sur le CNE

monde

Les anti-Maduro mettent la pression sur le CNE

Publicité

Nouvelle démonstration de force de l’opposition vénézuélienne, bien que ce vendredi, elle ait été bien plus limitée que les précédentes. Quelques centaines de manifestants ont répondu à l’appel de la MUD (centre droit, majoritaire au parlement) pour réclamer la publication du calendrier final vers un référendum sur le départ du président socialiste Nicolas Maduro.

L’annonce de la date pour la dernière étape avant la tenue du référendum – réunir 4 millions de signatures – a encore été reporté par le Conseil national électoral (CNE).

«_Ils doivent reconnaître le droit qu’ont les vénézuéliens de demander un référendum révocatoire. On se battra sans relâche, on ne peut pas les laisser se moquer de la constitution. Le référendum est prévu par l’article 72_» rappelle un manifestant.

«_Maduro, on veut que tu partes ! Le peuple te le demande! S’il te plait! Part tout de suite!_» peste une femme dans le cortège.

En face, le pouvoir chaviste joue la montre : si le référendum a lieu avant le 10 janvier prochain, il pourrait déboucher sur des élections anticipées. S’il est organisé après cette date et que Nicolas Maduro est révoqué, il serait remplacé par son vice-président.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article