DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Michelle Obama en campagne pour Hillary Clinton

monde

Michelle Obama en campagne pour Hillary Clinton

Publicité

La première dame des États-Unis, Michelle Obama, a appelé les électeurs à se mobiliser en faveur d’Hillary Clinton,

Elle a assuré ne pas comprendre le manque d’enthousiasme qu’elle suscite.

Les démocrates redoutent une faible mobilisation de leur électorat traditionnel, surtout les minorités qui avaient largement contribué aux victoires de Barack Obama en 2008 et 2012.

“Il est très clair qu’il n’y a qu’une seule personne dans cette élection en qui nous pouvons faire confiance pour ces responsabilités” a-t-elle dit. “Une seule personne ayant la qualification et le tempérament pour ce travail, c’est notre amie, Hillary Clinton.”

Sans prononcer directement le nom de Donald Trump, la First lady a dénoncé en filigrane son manque de constance, d’expérience et de maîtrise des dossiers.

Autant d’opinions partagées par l’assistance.

“Je suis arrivée à 8h00 du matin, et nous avons attendu toute la journée. J’ai dû manquer quelques cours, mais ça valait vraiment la peine” confiait une militante.

“Les enjeux ne pourraient pas être plus graves. Nous avons besoin de tout le monde, comme nous avons besoin que tout le monde aille voter, et votent pour Hillary” appelait de son côté un électeur démocrate venu écouter Michelle Obama.

“Nos enfants vont être très fiers, parce que nous allons élire la première présidente des États-Unis, Hillary !!!” s’enthousiasmait pour sa part une électrice hispanophone.

“A ce stade de la campagne, il n’y a guère de soutien plus efficace pour Hillary Clinton que quelqu’un dont le nom est Obama” explique le correspondant d’Euronews Stefan Grobe. “Compte tenu des sondages très serrés, les chances sont de plus en plus grandes de voir le couple présidentiel très présent jusqu’au jour du scrutin. Dans certains Etats clés comme la Virginie, cela pourrait faire toute la différence.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article