DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Speed : Rosberg reprend le pouvoir à Singapour

speed

Speed : Rosberg reprend le pouvoir à Singapour

Publicité

Andy Robini, euronews : Bonjour et bienvenue dans ce nouveau numéro de Speed. La saison européenne 2016 étant finie, les fans de Formule 1 attendaient avec impatiente le très populaire Grand Prix nocturne de Singapour.

Suite à deux succès d’affilée, Nico Rosberg n’avait plus que deux points de retard sur Lewis Hamilton. Voyons si le pilote allemand a maintenu sa série sur le circuit urbain de Marina Bay.

Nico Rosberg a repris les commandes du championnat du monde de F1, et quelle plus belle manière de célébrer son 200ème Grand Prix ?

Parti en pôle position le pilote Mercedes a sereinement dominé la course sous les projecteurs de Singapour. Imperturbable sur ce circuit urbain exigeant tant pour les pilotes et les machines, l’Allemand s’offre un huitième Grand Prix cette saison, le troisième de rang.

Le seul à l’accrocher jusqu’au bout de la nuit est Daniel Ricciardo, sur Red Bull, malgré un arrêt au stand de plus que lui pour changer les pneus. L’Australien termine à une demi-seconde de Rosberg et peut se targuer d’avoir vaincu une Mercedes : celle de Lewis Hamilton. Menacé par Kimi Räikkönen, le triple champion du monde finit troisième, et compte huit points de retard sur son coéquipier.

✌🏻️🏆🇸🇬

A photo posted by NICO ROSBERG (@nicorosberg) on

En à peine huit ans, le Grand Prix de Singapour, surnommé le « Monaco oriental » s’est imposé comme l’un des moments phares de la saison de F1. La toute première course de nuit a tenu ses promesses, mais aussi montré jusqu’où certaines équipes sont prêtes à aller pour gagner.

Nous sommes le 28 septembre 2008, c’est le quinzième Grand Prix de la saison et le premier de l’Histoire à se disputer de nuit. Il restera tristement célèbre pour ce qui deviendra le “Crashgate”.

Tout bascule dans le treizième tour, alors que Felipe Massa est en tête, la Renault de Nelson Piquet Jr. part à la faute. Un an plus tard, TV Globo dévoile que l’accident aurait en fait été ordonné par son écurie, pour favoriser le coéquipier de Piquet, Fernando Alonso, qui a ce soir là remporté la course.

En effet, Alonso, parti quinzième sur la grille de départ, avait effectué un arrêt aux stands juste avant la voiture de sécurité… et s’est retrouvé qu fil des tours en tête. Piquet a confirmé la version. Le président de l‘écurie Renault, Flavio Briatore a été radié à vie de la Formule 1.

Pour terminer on change totalement de décor! Une Formule E – les seules séries de course 100% électriques – a été transportée sur la calotte glaciaire Arctique pour sensibiliser le public au réchauffement climatique. Je vous laisse savourer la maîtrise de Lucas di Grassi, à la semaine prochaine pour un nouvel épisode de Speed, à l’occasion du Grand Prix d’Aragon.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article