DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Extradition de Gülen : Erdoğan remonte au créneau

monde

Extradition de Gülen : Erdoğan remonte au créneau

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Pour sa première visite aux Etats-Unis depuis le coup d’Etat manqué du 15 juillet, lundi, le président turc a renouvelé à New York ses griefs vis-à-vis de Whashington.

La Turquie demande l’extradition de l’ancien imam Fethullah Gülen, suspecté d‘être l’insitgateur du coup d’Etat, mais la machine judiciaire américaine hésite.

Recep Tayyip Erdoğan: “Nous considérons l’organisation de Fethullah Gülen comme une organisation ostensiblement légale mais qui, en réalité, est illégale. Notre peuple éprouve des difficultés à comprendre la position des Etats-Unis lorsqu’ils ne nous remettent pas le chef de cette organisation terroriste. Les Turcs se disent : tout cela est très bien mais pourquoi notre partenaire stratégique abrite-t-il ce terroriste sur son territoire ?”

Exilé en Pennsylvanie depuis dix-sept ans, l’ancien partenaire politique d’Erdoğan nie toute implication dans les attaques du 15 juillet, qui ont fait au moins 270 morts.

L’ex-prédicateur réclame de son côté une enquête internationale. Dans une colonne du New York Times, Gülen a même suggéré que le putsch avait été organisé par le président Erdoğan lui-même.

Avec Agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article