DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : incendie dans un camp de réfugiés et de migrants

monde

Grèce : incendie dans un camp de réfugiés et de migrants

Publicité

Un gigantesque incendie, apparemment volontaire, a ravagé lundi le camp de réfugiés et de migrants de Moria, en Grèce, sans toutefois faire de victimes.
Cela s’est produit sur l‘île de Lesbos, à quelques kilomètres des côtes turques où sont entassés 5.650 candidats à l’exil pour seulement 3.500 places d’hébergement.
Les incidents y sont fréquents.
La plupart de ces personnes ont demandé l’asile en Grèce et sont bloquées là depuis l’entrée en vigueur de l’accord UE-Turquie le 20 mars.

A des milliers de kilomètres de là, à New-York, le chef du gouvernement grec s’exprimait à l’ONU sur la situation des migrants en Europe.

“En Grèce, aujourd’hui, nous relevons le défi d’une gestion humaine et efficace des réfugiés et des migrations. Si nous, la communauté internationale, échouons à appuyer cet effort, nous en ressentirons les répercussions sociales et politiques, pas seulement en Grèce, mains n’importe où”, a-t-il déclaré.

Lors de ce premier sommet onusien consacré aux migrations, le secrétaire général Ban Ki-moon a appelé les dirigeants mondiaux à “combattre la xénophobie croissante” dont sont victimes les migrants.
Les 193 pays de l’ONU ont promis des efforts, mais ne se sont pas engagés sur des objectifs précis.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article