DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quand Trump Jr. compare les réfugiés à des bonbons empoisonnés

monde

Quand Trump Jr. compare les réfugiés à des bonbons empoisonnés

Publicité

Tel père, tel fils… Dans la famille Trump, Donald et Donald Jr. sont incontestablement sur la même longueur d’onde concernant l’immigration. Preuve en est, ce tweet envoyé par le fils aîné du candidat à la Maison-Blanche dans lequel les réfugiés syriens sont comparés à des bonbons empoisonnés.

“Si vous aviez un bol de Skittles et que je vous disais que trois des bonbons vous tueraient, en prendriez-vous une poignée ?”, suivi du message : “Voilà comment résumer le “problème syrien.”

Dans son tweet, Donald Trump Jr. écrit : “Cette image veut tout dire. Mettons fin au programme politiquement correct, qui ne met pas l’Amérique en tête des priorités.”

Pour l’anecdote, ce tweet s’inspire en fait directement d’un tweet du député Joe Walsh, issu de l’aile dure des républicains :

“Si j’avais un bol de Skittles et que je vous disais que trois pourraient vous tuer. En prendriez-vous une poignée ? C’est notre problème des réfugiés syriens.”

Sans surprise, le tweet de Donald Trump Jr. a déclenché une avalanche de réactions, dont voici quelques extraits :

Tout d’abord de Wrigley, la multinationale qui fabrique les Skittles a aussitôt pris ses distances avec le camp du candidat à la Maison-Blanche :

“Les Skittles sont des bonbons, les réfugiés des personnes. Nous pensons que ce n’est pas une analogie appropriée. Par respect, nous allons nous abstenir de tout commentaire supplémentaire…”

La porte-parole d’Hillary Clinton, Nick Merrill, s’est fendue d’un simple : “C’est dégoûtant.”

De nombreux internautes ont posté des photos d’enfants de réfugiés avec le simple message : “Skittles”.

“Des milliers d’enfants syriens son tués pendant la guerre. Ce ne sont pas des Skittles, ce sont des enfants, comme les vôtres.”

Le chanteur John Legend a estimé qu’avec une telle logique, on devrait interdire les armes, “car quelqu’un va tuer à un moment donné. Mais je suppose que ça ne compte pas.”

Et il n’est pas le seul à établir le lien avec la loi sur les armes :

“Si j’avais un pays rempli d’armes à feu et que chaque jour, 48 d’entre elles tuaient un enfant, pensez-vous que les réfugiés constitueraient un problème ?”

D’autres estiment que le danger vient de la famille Trump et non des réfugiés.

Des internautes défendent aussi le tweet de Trump Jr :

“Aujourd’hui, nous avons appris que des gens, apparemment, ne comprennent pas le but des analogies.”

C’est un fait : le tweet de Donald Trump Jr est parfaitement sensé. Répondez à la question. Vous en prendriez une poignée?

Personne ne voudrait prendre le risque d‘être empoisonné. L’analogie aux Skittles est appropriée. Les Libs refusent simplement de le reconnaître.

Pour résumer, les libéraux préfèrent laisser les Américains mourir du terrorisme plutôt qu‘être politiquement incorrects.

Vous pouvez trouver plein d’autres exemples sur Twitter avec le hashtag #Skittles

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article