DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guerre en Syrie, bataille diplomatique à New York

monde

Guerre en Syrie, bataille diplomatique à New York

Publicité

Pendant que les bombardements se succèdent en Syrie, à New York, Américains et Russes se sont de nouveau déchirés mercredi au Conseil de sécurité des Nations unies. Washington espère toujours la fin prochaine du carnage…. tout en accusant les Russes d’avoir bombardé mardi soir un convoi humanitaire près d’Alep qui a fait 20 morts.

John Kerry, le secrétaire d’Etat américain : “Cette attaque a porté un coup très dur à nos efforts pour ramner la paix en Syrie et il subsiste un doute profond quant à la volonté de la Russie et du régime d’Assad de respecter les accords qu’ils avaient accepté à Genève.”

Les Russes ont vivement démenti ce bombardement tout en faisant parvenir des images aériennes du convoi humanitaire qui servait de bouclier à des rebelles lourdement armés.

Pour Moscou, ce sont les Amércains qui ont fait voler en éclat la trêve syrienne.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères : “Une claire violation du cessez-le-feu des hostilités a eu lieu le 16 septembre après les raids menés par la coalition contre les positions du gouvernement à Deir el-Zour. Aussitôt après ces raids, Daesh a commencé à attaquer les forces gouvernementales.”

John Kerry a exhorté mercredi la Russie à faire pression sur le régime de Bachar pour que cessent les bombardements.
Moscou a répondu à sa manière : en déployant un porte-avion en Méditerranée pour renforcer ses capacités en Syrie.

Pour le journal Le Monde, les rebelles de l’ex-Front Al-Nostra sont au coeur des tensions actuelles.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article