DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sort des déplacés inquiète la Banque mondiale

Vous lisez:

Le sort des déplacés inquiète la Banque mondiale

Le sort des déplacés inquiète la Banque mondiale
Taille du texte Aa Aa

La situation des réfugiés et des personnes déplacées soulève de nombreux défis souligne la Banque mondiale dans son dernier rapport. Selon l’institution 65 millions de personnes dans le monde sont des déplacés soit 1% de la population mondiale. Ces déplacements sont le résultat d’une dizaine de conflits qui durent depuis de nombreuses années précise l’organisation internationale. Cette situation fragilise d’ailleurs toujours un peu plus les réfugiés. Les besoins de ces personnes déplacées depuis longtemps posent des problèmes « en terme d‘éducation des enfants, en terme de dépendance ou au contraire de capacité à rétablir son existence », insiste Xavier Devictor. Le responsable du programme réfugiés pour la Banque mondiale souligne aussi qu’il est souvent difficile pour ces personnes de trouver un travail. Le statut de réfugié l’interdit dans certains pays ou alors la situation du marché de l’emploi local est elle-même difficile.

Il est quasi impossible d'obtenir un travail

Xavier Devictor Banque mondiale