DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les jeunes judokas français se révèlent à Zagreb


Sport

Les jeunes judokas français se révèlent à Zagreb

C’est déjà l’heure de la reprise pour les judokas un mois après la fin des Jeux de Rio.

Premier rendez-vous post-olympique : le Grand Prix de Zagreb, qui commence plutôt bien pour les Français avec notamment le succès de Lola Benarroche chez les moins de 57 kilos.

En finale, deux yukos suffisent à la native de Marseille pour l’emporter aux dépens de la Russe Daria Mezhetckaia.

Distria Krasniqi marche sur les pas de Majlinda Kelmendi, première championne olympique de l’histoire du Kosovo.

Sa jeune compatriote, qui n’a que 20 ans et qui a gagné les Mondiaux chez les juniors, se hisse jusqu’en finale de la catégorie des 52 kilos.

Mais un o-uchi-gari de la Polonaise Karolina Pienkowska la prive d’un premier titre sur le circuit majeur.

Dans la première catégorie en lice ce vendredi, celle des 48 kilos, c’est aussi sur un o-uchi-gari que se joue la victoire.

La Serbe Milica Nikolic réussit son fauchage intérieur contre l’Israélienne Noa Minsker pour mettre fin au combat – par ippon – au bout d’une minute 20.

Les médailles de bronze reviennent à la Normande Cheyenne Mounier et à la Kosovare Fjolla Kelmendi.

Le public croate espère s’enflammer ce samedi et ce dimanche avec les performances des soeurs Matic.

Si les meilleurs Français n’ont pas fait le déplacement en Croatie, la relève semble assurée.

A l’image de Vincent Manquest, 22 ans, qui s’impose chez les moins de 60 kilos au terme d’une finale vite expédiée.

Sur une clé de bras, il oblige son adversaire, le Russe Robert Mshvidobadze, à abandonner au bout de 66 secondes.

Son compatriote Cédric Revol, qui a le même âge que lui, complète le podium en compagnie de l’Espagnol Joaquin Gomis.

Chez les moins de 66 kilos, c’est au bout du suspense que le Slovène Andraz Jereb finit par l’emporter.

Il contre l’Israélien Baruch Shmailov après 4 minutes et 51 secondes – rappelons que le temps réglementaire est de cinq minutes – pour marquer un yuko décisif.

L’action du jour est l’oeuvre de Tal Flicker qui prend la troisième place chez les moins de 66 kilos.

Il y parvient en infligeant cet incroyable o-goshi pour ippon au Moldave Denis Vieru à 38 secondes de la fin du combat.

L’image du jour, c’est Fjolla Kelmendi qui s’invite sur le podium pour sa première participation à un tournoi de cet acabit.

Elle se défait de la Russe Anastasia Pavlenko avant de laisser la vedette à son illustre cousine Majlinda Kelmendi qui, en fin de journée, offre une séance d’entraînement aux jeunes judokas croates.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Coupe du monde de hockey : la Russie va défier le Canada