DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Azerbaïdjan : référendum pour renforcer les pouvoirs du président


Azerbaïdjan

Azerbaïdjan : référendum pour renforcer les pouvoirs du président

C’est jour de vote ce lundi en Azerbaïdjan : un référendum sur des modifications de la constitution.
Il s’agit de dire oui ou non à un projet d’extension des pouvoirs du président.

Les amendements prévoient de passer le mandat du chef de l’Etat de 5 à 7 ans.
Le président sera libre de dissoudre le parlement.
Des postes de vice-présidents seront également créés.

L’opposition et plusieurs ONG de défense des droits de l’homme dénoncent une volonté du président Alham Aliev et sa famille d’accroître leur main-mise sur le pays.

Mais rares sont les voix discordantes à se faire dans les bureaux de vote.

En tant que députée, c’est normal pour moi d‘être ici aujourd’hui et de participer au processus électoral.

Pour moi, c’est un plaisir de pouvoir contribuer à ce genre de décisions si importantes pour le pays et pour les citoyens. J’espère que tous nos bulletins de vote seront comptabilisés.

Alham Aliev dirige l’Azerbaïdjan depuis 2003.
Il peut se présenter pour un nombre illimité de mandats. C’est ce qui avait été décidé lors d’un référendum en 2009.
Lors de ce référendum, la modification de la constitution avait été approuvée par près de 90% des électeurs.

Pour aller plus loin

>> La couverture du référendum par l’agence nationale de presse APA, cliquer ici

>> La situation des droits de l’homme en Azerbaïdjan, par Amnesty international, en date du 16/06/2016, communiqué à lire ici

>> “un risque de recul démocratique”, selon le communiqué de l’ONG Human Rights Watch, à lire ici

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Jordanie : les réactions à l'assassinat de l'écrivain Nahed Hattar