DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

David Bowie, l'artiste et le collectionneur


Cult

David Bowie, l'artiste et le collectionneur

En partenariat avec

Les plus belles œuvres de la collection d’art personnelle de David Bowie seront vendues aux enchères à Londres en novembre prochain. Quatre cents pièces, dont des tableaux de Henry Moore, Damien Hirst et Jean-Michel Basquiat devraient trouver preneur pour un total de onze millions d’euros.

Le génie de la pop disparu en janvier dernier était un collectionneur passionné. Cette facette de Bowie est moins connue que celle de l’artiste déjanté, mais les deux étaient intimement liés, estime la critique d’art indépendante Estelle Lovatt : “c’est comme s’il avait collectionné et exposé sa vie ici. Et chaque pièce est d’une grande qualité. Certains vont dire que s’il n’avait pas été si riche il ne les aurait pas achetées, il ne se serait pas intéressé à l’art. Ce n’est pas vrai! Je pense que s’il avait été fauché et qu’il vivait dans la rue, il aurait collectionné ces œuvres d’art au format carte postale”.

Les œuvres ont été exposées en Angleterre, aux Etats-Unis puis en Chine pour permettre aux fans de Bowie de s’immiscer dans la vie de leur idole. “Je défie quiconque de visiter cette exposition sans tenter de deviner quelle peinture a influencé quel morceau, car oui, l’art a influencé sa musique” assure Estelle Lovatt.

“Head of Gerda Boehm”, du Britannique Frank Auerbach, était une des œuvres favorites de David Bowie. Dans le New York Times le chanteur déclarait : “Mon Dieu, je veux que ma musique ressemble à ça”. Tout comme ce tableau de Damien Hirst, elle est estimée à près d’un demi-million d’euros.

“Je pense que Bowie considérait Damien Hirst comme son âme sœur, il aimait son attitude, sa façon punk d‘être un artiste, et Hirst était lui-même une sorte de rock star de la génération des Young British Artists” explique le spécialiste Simon Hucker, du cabinet Sotheby’s

Après être passées par Los Angeles, New York et Hong Kong, les plus belles pièces de la collection Bowie seront vendues sous le marteau de Sotheby’s, les 10 et 11 Novembre prochain à Londres.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Cult

"La trahison des images" : René Magritte exposé à Paris