DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le golf orphelin du "Roi" Arnold Palmer

Hommages unanimes après la mort à 87 ans d’Arnold Palmer, l’un des plus grands golfeurs de l’histoire.

Vous lisez:

Le golf orphelin du "Roi" Arnold Palmer

Taille du texte Aa Aa

Hommages unanimes après la mort à 87 ans d’Arnold Palmer, l’un des plus grands golfeurs de l’histoire.

Point of view

Il était une icône. Il était une légende. Il était le Roi.

Jack Nicklaus Vainqueur de 18 titres majeurs

Le “Roi” – c‘était son surnom – était une immense vedette qui – télévision aidant – a démocratisé son sport à la charnière des années 50-60.

Il a remporté un total de 95 tournois, dont 62 sur le circuit américain et sept comptant pour le Grand Chelem : une fois l’US Open, deux fois le British Open et quatre fois le Masters d’Augusta.

Charismatique et chaleureux, cet amoureux du jeu – né en Pennsylvanie en 1929 et fils d’un jardinier qui travaillait sur un parcours de golf – avait mis fin à sa carrière en 2004 en disputant le Masters d’Augusta pour la cinquantième et dernière fois.

Son éternel rival fut son compatriote Jack Nicklaus, l’homme de tous les records avec ses 18 titres majeurs.

Certes, Arnold Palmer a moins gagné que lui, mais il était plus populaire à tel point que ses nombreux supporteurs le suivaient partout au sein de “l’Armée d’Arnie”.

Epaulé par l’inventeur du marketing sportif Mark McCormack, il avait multiplié les apparitions dans les spots télévisés et parfaitement réussi sa reconversion en lançant une ligne de vêtements et en concevant de nombreux parcours de golf.

Avant d’en découdre dès vendredi pour le gain de la Ryder Cup, les capitaines des deux équipes ont salué sa mémoire.

Davis Love III, capitaine de l‘équipe américaine de Ryder Cup : “Les gars présents ici pour la Ryder Cup adorent jouer le tournoi qui porte son nom en Floride. Les joueurs des deux équipes ont forcément été influencés par Arnold Palmer et par Jack Nicklaus. Tout le monde doit digérer cette nouvelle.”

Darren Clarke, capitaine de l‘équipe européenne de Ryder Cup : “Il était une superstar mondiale, et pas seulement dans le milieu du golf. Il a dépassé notre sport et “l’Armée d’Arnie” était connue dans le monde entier. Nous sommes choqués et attristés par la disparition d’Arnold, comme le sont – j’en suis certain – tous les gens qui sont ici.”

Le mot de la fin revient à Jack Nicklaus : “Il était plus qu’un golfeur. Il était une icône. Il était une légende. Il était le Roi de notre sport et il le restera à jamais.”