DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etam célèbre ses 100 ans à Paris


le mag

Etam célèbre ses 100 ans à Paris

En partenariat avec

Etam marque bien connue de sous-vêtements et lingérie a été créée en 1916 en ouvrant ses premières boutiques à Berlin et à Paris. Elle est aujourd’hui présente dans cinquante pays.

Ce qui lui fait du coup 100 ans, un siècle qu’elle vient de célébrer au Centre George Pompidou profitant de l’ouverture de la Fashion week à Paris.

Wolfgang Spindler, Euronews :

“Ce qui est bien avec la lingerie c’est que l’on ne montre que très peu et on voit beaucoup. Mais le marché de la mode est rude, il faut chaque jour penser à sa stratégie et à la découverte de nouveaux marchés.”

Laurent Milchior est le directeur général d’Etam : “C’est 100 ans pour la marque Etam qui va célébrer la femme indépendante, la femme française ce qu’on appelle la “French Liberté”, pour vraiment mettre en avant ce côté français pour la marque et pousser notre développement à l’international, c’est vraiment les 100 prochaines années, ça va être un très fort développement à l’international, c’est ça le plus important.”

Chaque défilé Etam est accompagné de chanteur. Cette année la jeune française Marina Kaye et son titre “Homeless” sont montées sur le podium pour le début de la présentation.

“C’est du sous-vêtement explique Marie Schott, directrice générale, mais c’est plus que ça, on peut en faire ce qu’on en veut et je pense que c’est un grand mouvement qui a été initié par les femmes c’est que voilà on ne cache plus sa lingerie, on la montre et on en est fière et on joue avec elle.”

Le groupe minuit a pris la suite avec sa chanson “Flash”.

Le styliste français basé à Lyon Nicolas Fafiotte a réhaussé les lingeries avec des broderies, des pierres et des accessoires qu’il a conçus : “Alors en fait on a fait beaucoup de pièces cette année, environ 90 pièces, donc du coup on a fait pleins de pièces coutures, notamment celle-ci qui est avec environ 2000/2500 pierres cousues, une par une à la main, on s’est bien éclaté.”

Le final musical a été confié au French crooner Jacques Dutronc.

Aujourd’hui Etam est toujours une société familiale. Pierre Milchior avait repris les rennes au décès de son père il n’avait alors que 24 ans. Depuis cinq ans c’est son fils et son frère qui dirigent un groupe dont le chiffre d’affaires est de 1,2 milliards d’euros.

Pierre Milchior : “C’est un grand plaisir pour un père de voir son fils continuer ce qu’on a fait, c’est vraiment un grand plaisir, et fier parce qu’il se débrouille bien, surtout c’est ça dont je suis fier.. et grâce aux équipes… oui ça c’est sûr.”

Wolfgang Spindler, euronews : “Avec beaucoup de glamour Etam a célébré son centième anniversaire avec une collection colorée et raffinée.”

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Star Wars, des hologrammes intégrés dans la BO