DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pékin : un purificateur d'air transforme l'air sale en bijoux

Le plus grand purificateur d’air au monde, conçu pour l’heure comme une installation artistique et expérimentale, a récemment été inauguré à Pékin.

Vous lisez:

Pékin : un purificateur d'air transforme l'air sale en bijoux

Taille du texte Aa Aa

Le plus grand purificateur d’air au monde, conçu pour l’heure comme une installation artistique et expérimentale, a récemment été inauguré à Pékin.

Créée par un ingénieur néerlandais de 37 ans, Daan Roosegaarde, cette tour, haute de sept mètres, a été conçue pour absorber les déchets flottant dans l’air. Ces derniers sont ensuite transformés en… bijoux. Chacun renferme un cube qui correspond à la quantité de pollution filtrée dans 1000m³ d’air.

The Smog Free Project

Pour concevoir et lancer son projet, baptisé ‘The Smog Free Project’, Daan Roosegaarde affirme avoir été inspiré par son séjour en Chine, dont la capitale est la ville la plus polluée du monde.

«Je crois que nous devrions agir maintenant et faire plus et non moins dans le but de rendre les villes modernes à nouveau vivables», a déclaré Roosegaarde. «‘The Smog Free Project’ est le début d’un voyage vers la création des solutions pour rendre les villes plus intelligentes», a-t-il ajouté.

CHINA-POLLUTION/

Le smog est en effet un grave problème en Chine. Des chercheurs de l’Université de Berkeley ont constaté en août dernier que 4000 personnes mourraient en Chine chaque jour, soit 1,6 million de personnes par an, en raison des maladies liées à la mauvaise qualité de l’air. En comparaison, en 2010 un peu moins de 55 000 décès aux Etats-Unis ont été attribués à la pollution de l’air.

CHINA-POLLUTION/

L‘étude de l’Université de Berkeley a également montré que l’air des 99,9% de la Chine orientale, où se situe la plupart des industries lourdes du pays, contient un taux de particules plus élevé que la moyenne mondiale.

Prévu à l’origine seulement pour Pékin, le projet ‘Smog Free Tower’ est en train de faire son chemin. La tour de Pékin inaugurée le 15 septembre 2016 serait en effet la première d’une série car d’autres villes à travers le monde sont intéressées par ce purificateur géant.

CHINA-POLLUTION/