DERNIERE MINUTE

Les CRS, la police anti-émeutes françaises, ont tiré des gaz lacrymogènes et se sont servis de canons à eau pour disperser les migrants et les manifestants qui se sont rassemblés malgré l’interdiction devant “la jungle” de Calais, camp de fortune où sont installés des migrants.

Environ 200 migrants et quelque 50 manifestants se sont réunis sous un pont pour protester contre les conditions de vie dans le camp voisin que le président François Hollande a promis de fermer d’ici la fin de l’année.

Des heurts ont éclaté alors que la police tentaient de faire reculer les migrants jusque dans le camp. Des militants ont réplique, jetant des pierres sur les forces de l’ordre.

Plus de No Comment