DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

ING va supprimer 7000 emplois, la moitié en Belgique


entreprises

ING va supprimer 7000 emplois, la moitié en Belgique

Le groupe ING s’apprête à supprimer 7 000 emplois dans le cadre de sa “transformation digitale”. 2 300 postes sont menacés aux Pays-Bas et 3 500 en Belgique d’ici 2021.

Dans un communiqué le bancassureur Néerlandais sauvé par l’Etat en 2008 a expliqué que cette restructuration lui permettra d‘économiser 900 millions d’euros par an, et que 800 millions d’euros seront investis dans la digitalisation des services, pour “continuer à élargir notre activité client et diversifier nos revenus”.

En licenciant massivement au Benelux, le lion orange, qui emploie 52.000 personnes dans 40 pays, ne fait rien d’autre que suivre une tendance générale, explique cet analyste de marchés :

“Licencier en occident et en un sens transférer des postes vers des zones à moindres coût, ce n’est qu’une partie d’un exercice d‘économie globale, alors les taux très bas limitent la capacité qu’ont les établissements financiers d’obtenir un retour sur investissement et les banques de gagner de l’argent en prêtant”, assure Jasper Lawler, de CMC Markets.

La semaine passée c‘était l’Allemand Commerzbank qui annonçait 9.600 suppressions d’emploi, près de 20% des son effectif. Quelques jours plus tôt en Espagne on apprenait que Banco Popular se séparait de 3 000 de ses 15 500 salariés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

entreprises

Facebook lance Messenger Lite dans 5 pays émergents