Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Référendum anti-réfugiés en Hongrie : l'UE réagit

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Référendum anti-réfugiés en Hongrie : l'UE réagit

<p>La Commission européenne a déclaré ce lundi “prendre note” des résultats du référendum anti-réfugiés en Hongrie. Sans triomphalisme. Les responsables européens ont eu peur, ils craignaient que le référendum hongrois ne porte un nouveau coup à une UE déjà malmenée par une succession de chocs, de la crise migratoire au Brexit. “<em>Nous respectons le choix démocratique de l’ensemble du peuple hongrois : ceux qui ont voté, et ceux qui n’ont pas voté (…) Nous pensons que c’est au gouvernement hongrois de décider quelle suite donner à ce référendum national</em>“ a déclaré Margaritis Schinas, porte-parole de la Commission européenne.</p> <p>De son côté, le président du Parlement européen, Martin Schulz a déclaré sur les réseaux sociaux que l’UE avait besoin “<em>d’un dialogue pour trouver des solutions et pas de fausses tensions</em>“.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Citizens in <a href="https://twitter.com/hashtag/Hungary?src=hash">#Hungary</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/referendum?src=hash">#referendum</a> did not heed <a href="https://twitter.com/hashtag/Orban?src=hash">#Orban</a>'s call. What EU now needs is dialogue to deliver solutions, not artificial tensions</p>— EP President (@EP_President) <a href="https://twitter.com/EP_President/status/782869694017638400">3 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>La Commission européenne va devoir poursuivre son dialogue avec la Hongrie. Le pays refuse toujours de devoir accueillir quelque 1 300 des 160 000 Syriens, Irakiens et Érythréens présents en Grèce et en Italie, et que l’UE peine à répartir au sein des pays membres.</p> <p><em>Avec agences (<span class="caps">AFP</span>, Reuters)</em></p>