DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : entre bombardements et dialogue de sourds

Lundi, un deuxième hôpital de la partie rebelle d'Alep a été entièrement détruit par le régime syrien.

Vous lisez:

Syrie : entre bombardements et dialogue de sourds

Taille du texte Aa Aa

Alors que les combats s’intensifient en Syrie, le dialogue de sourd continue entre Washington et Moscou. Après Vladimir Poutine, c’est son ministre des Affaires étrangères qui est remonté au créneau ce lundi.

Sergueï Lavrov a de nouveau renvoyé la balle dans le camp des Américains. Moscou demande à Washington de faire le ménage dans ses soutiens entre les bons et les mauvais rebelles syriens pour que le cessez-le-feu puisse reprendre.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères : “Les accords qui sont pour l’instant en suspens, dans les airs, dépendent véritablement de la façon encore incertaine dont Washington évalue les actions d’une grande partie des groupes d’opposition.”

En attendant sur le terrain, le chaos n’en finit plus.

A Alep, le plus grand hôpital de la partie rebelle de la ville a été détruit lundi par de nouveaux raids aériens…avec le soutien de la Russie, selon l’observatoire syrien des droits de l’homme.

Au sud ouest d’Alep, le régime de Bachar a diffusé des images de ce qui reste d’un autre hôpital, celui d’Al Kindi, dans le nord de la ville. Lui aussi a été totalement détruit ces derniers jours par les forces militaires syriennes. Une nouvelle prise de guerre pour Damas.

Avec Agences