DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Londres veut protéger ses soldats contres les plaintes abusives


monde

Londres veut protéger ses soldats contres les plaintes abusives

Les soldats britannques qui combattent à l‘étranger seront bientôt à l’abri de certaines poursuites judiciaires jugées abusives : Londres va déroger à la Convention européenne des droits de l’Homme en période de guerre.

Cette dérogation a été annoncée mardi à Birmingham lors du congrès du parti conservateur britannique.

Michael Fallon, secrétaire d’Etat britannique à la Défense :“Une grande partie des litiges auxquels nous faisons face sont liés à l’extension de la Convention européenne des droits de l’homme sur les champs de bataille. Cela a causé du tort à nos troupes, a compromis nos opérations militaires et a coûté des millions aux contribuables qui auraient pu être investis dans la défense”.

Des ONG s’inquiètent

Critiquée par les associations des droits de l’homme, la demande de dérogation devrait permettre d‘éviter des procès en cascade contre d’anciens soldats britanniques comme ce fut le cas après la guerre d’Irak. Le Royaume Uni a dû débourser jusqu‘à présent 23 millions d’euros aux victimes en guise de compensation.
Les plaintes pour tortures ne seront pas concernées par cette dérogation.

La France, la Turquie et l’Ukraine ont déjà dérogé à la Convention européenne des droits de l’Homme de manière temporaire.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Hongrie veut amender la Constitution pour interdire les "réinstallations" de migrants