DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En pleine impasse diplomatique sur la Syrie, Moscou déploie des missiles antiaériens


Russie

En pleine impasse diplomatique sur la Syrie, Moscou déploie des missiles antiaériens

Ce sont des missiles de défense antiaérienne S300, que la Russie a déployés en Syrie.

Moscou en a fait l’annonce, ce mardi, au lendemain de la suspension des pourparlers sur la Syrie par les Etats-Unis.

Des missiles pour défendre les bases russes en Syrie

Ces S300 ont été acheminés dans le nord-ouest du pays pour protéger la base militaire russe de Tartous, d’après le Kremlin.

En marge d’une rencontre avec Saad Hariri, le chef de la diplomatie russe s’est dit déterminé à aboutir à une solution politique au conflit en Syrie, en dépit de l’arrêt des discussions avec les Etats-Unis.

Continuer les discussions multilatérales

“Nous n’abandonnons pas. Nous nous efforcerons d’appliquer les décisions du conseil de sécurité de l’Onu. Nous pensons que le Groupe de soutien international à la Syrie* peut et doit jouer un rôle important pour trouver cette solution politique”, a déclaré Sergueï Lavrov.

La persévérance est également le mot d’ordre de Washington. Le Pentagone s’est toutefois étonné du déploiement de ces missiles russes en Syrie, arguant que les extrémistes visés par Moscou n’avaient pas d’aviation.

J. Kerry veut immobiliser l'aviation syrienne et russe en Syrie

John Kerry a affirmé que les Etats-Unis continueraient “à rechercher un arrêt significatif, durable et exécutif des hostilités. Cela inclut l’immobilisation des avions de combat syriens et russes dans les zones identifiées. la Russie sait exactement ce qu’elle doit faire”, a ajouté le secrétaire d’Etat américain.

Nouveaux bombardements dans la province d'Alep

Washington a suspendu ses pourparlers avec Moscou sur un cessez-le-feu en Syrie, ce lundi, suite à la destruction du plus grand hôpital du secteur rebelle d’Alep par un bombardement aérien.

Les raids continuent si l’on en croit des images amateurs tournées dans la ville de Daret Izza, à une trentaine de kilomètres d’Alep et mises en ligne sur les réseaux sociaux ce mardi.

Près de 320 morts en 15 jours

D’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, au moins 318 personnes ont été tuées ces deux dernières semaines par des bombardements : 293 civils dans les quartiers rebelles de l’est d’Alep et 25 personnes dans les quartiers de l’ouest aux mains du régime syrien.

* Le groupe de soutien international à la Syrie est composé de l’Allemagne, de l’Arabie saoudite, de la Chine, de l’Egypte, des Emirats arabes unis, des Etats-Unis, de la France, de l’Iran, de l’Irak, de l’Italie, de la Jordanie, de la Ligue arabe, du Liban, des Nations Unies, d’Oman, du Qatar, du Royaume-Uni, de la Russie, de la Turquie et de l’UE.

Avec agences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les donateurs internationaux au chevet de l'Afghanistan