Cet article n'est pas disponible depuis votre région

FIFA: stop à l'homophobie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
FIFA: stop à l'homophobie

<p>La Fédération Internationale de Football a décidé d’infliger un match supplémentaire de suspension au stade Nacional de Santiago du Chili. Déjà fermé deux rencontres en mai dernier, il ne pourra pas accueillir la rencontre Chili-Venezuela au mois de mars prochain. Des chants homophobes ont de nouveau résonné dans l’antre habituel de la Roja, la sélection nationale. <br /> Sebastian Moreno, le secrétaire général de la fédération chilienne, déplore le comportement de certains ultras : “il s’agit d’actes isolés. Heureusement, on entend de moins en moins ces chants dans nos stades, seule une minorité de supporters continue de reprendre ce type de chants. Il y en a beaucoup moins mais cela reste une réalité comme le souligne la <span class="caps">FIFA</span>. Nous ne devons pas nous voiler la face, ce problème de discrimination existe. Au-delà de la répression, nous devons surtout éduquer nos fans.”</p> <p>Au total, une dizaine de fédérations sont visées par la <span class="caps">FIFA</span> suite au comportement de leurs supporters lors des qualifications pour le Mondial-2018. <br /> Comme le Chili, le Honduras a écopé d’une amende de 59 000 euros. L’Albanie devra, elle, s’acquitter d’une amende de 46 000 euros. <br /> Le Brésil, l’Argentine mais aussi l’Italie ou le Mexique ont écopé d’amendes allant de 18 à 27 000 euros.</p>