DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Air France dément des incidents liés à des employés radicalisés


France

Air France dément des incidents liés à des employés radicalisés

Air France dément des informations de l’hebdomadaire satirique “Le Canard Enchaîné”, qui révèle cette semaine plusieurs incidents liés à des employés radicalisés. La compagnie soulinie, via un communiqué, qu’‘aucun acte de malveillance n’a jamais été confirmé, ni même identifié.”

Dans son dernier numéro, “Le Canard Enchainé” évoque des “anomalies” sur des appareils, s’apparentant à des actes de sabotage, ou encore des tags “Allah Akbar” sur des trappes de remplissage de kérosène et des annonces de sécurité programmées en arabe. Le journal satirique raconte aussi l’exemple d’un agent de piste qui aurait refusé de guider un avion, car le pilote était une femme.

Toujours selon l’hebdomadaire, une dizaine d’employés du groupe seraient sous “surveillance” L’un des auteurs de ces incidents aurait depuis rejoint le Yémen.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

António Guterres presque assuré de prendre la tête de l'ONU