DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trump / Clinton : un scandale peut en cacher un autre


Etats-Unis

Trump / Clinton : un scandale peut en cacher un autre

A vingt-quatre heures du second débat présidentiel aux Etats-Unis, Donald Trump fait face à un nouveau scandale médiatique. Une vidéo de 2005 a ressurgi dans laquelle le milliardaire tient un discours jugé sexiste.

“Une plaisanterie de vestiaire”, a expliqué son entourage. Le candidat a dû quand même présenter ses excuses et contre-attaquer.

Donald Trump: “Soyons honnêtes, nous vivons dans un monde réel. Cela n’a rien à voir avec les sujets importants auxquels nous faisons face aujourd’hui. Nous sommes en train de perdre des emplois. Nous sommes moins en sécurité que nous ne l‘étions il y a huit ans. Et Washington est complètement cassé. Hillary Clinton et les siens ont mis à terre notre pays. J’ai dit des choses stupides mais il y a une grande différence entre ces mots et ce qu’ont fait ces gens.”

L’affaire éclipse un autre scandale visant Hillary Clinton

Dans la vidéo publiée par le Washington Post, qui fait ouvertement campagne contre Trump, on y entend le candidat tenir un discours vulgaire sur la façon de courtiser une femme mariée alors qu’il venait juste… de se remarier.

Ces propos ont été condamnés par de nombreux républicains dont le président de la chambre des représentants.

Cette affaire a éclipsé un autre scandale visant cette fois Hillary Clinton.

Wikileaks a publié vendredi des courriers électroniques attribués à John Podesta, le président de la campagne de Hillary Clinton.

Ces courriers contiennent notamment des éléments des discours grassement rémunérés prononcés par la candidate démocrate en 2013 et 2014 devant les banquiers de Wall Street.
L‘équipe d’Hillary Clinton n’a pas confirmé l’authenticité de ces courriels mais n’a pas nié leur contenu.

De quoi dégoûter un peu plus les partisans de Bernie Sanders, le candidat démocrate qui a perdu les primaires.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Haïti : au moins 900 morts après l'ouragan Matthew