DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Speed : la victoire pour Rosberg, le titre pour Mercedes


speed

Speed : la victoire pour Rosberg, le titre pour Mercedes

Bruno Sousa : Bonjour et bienvenue dans Speed. Nico Rosberg fait un pas de géant vers son premier titre mondial en signant sa neuvième victoire de la saison à l’occasion du Grand Prix du Japon. Son rival et coéquipier Lewis Hamilton finit troisième, ce qui suffit à Mercedes pour s’assurer de son troisième titre consécutif chez les constructeurs.

Tout s’est joué au départ…

Meilleur temps des trois séances d’essais libres, parti en pole position et en tête de la course de bout en bout, Nico Rosberg réussit le sans-faute pour s’imposer pour la première fois de sa carrière sur le circuit mythique de Suzuka. Le pilote allemand profite aussi de l’envol raté de Lewis Hamilton qui recule d’entrée de la deuxième à la huitième place. Il parviendra ensuite à remonter jusqu’au troisième rang pour signer son centième podium en Formule 1.

Dans le dernier tour, le jeune Max Verstappen résiste à son attaque de façon autoritaire du haut de ses 19 ans. Au classement, Rosberg a maintenant 33 points d’avance sur Hamilton alors qu’il ne reste que quatre Grands Prix à disputer d’ici à la fin de la saison. Avec 593 points contre 385 à Red Bull Racing, l‘écurie Mercedes est désormais certaine de gagner le championnat des constructeurs.

Prost – Senna, duels à Suzuka

Un peu comme aujourd’hui, en 1989 et 1990, le titre mondial s’est joué entre deux coéquipiers. Et c’est à Suzuka que la rivalité acharnée entre Prost et Senna a atteint son paroxysme. La première fois, le Français est sorti vainqueur de ce duel, mais l’année suivante, c’est le Brésilien qui a eu le dernier mot.

Le 22 octobre 1989, Alain Prost est en tête du championnat du monde au moment d’aborder le Grand Prix du Japon, l’avant-dernier de la saison. Au 46e tour de course, il ferme la porte à son coéquipier chez McLaren-Honda Ayrton Senna quand ce dernier tente de le dépasser. Résultat : accrochage entre les deux monoplaces, abandon de Prost et victoire de Senna qui sera ensuite déclassé par les commissaires et devra donc laisser le titre mondial à son rival.

On prend les mêmes et on recommence un an plus tard avec cette fois le Brésilien dans la peau du leader du championnat. Il s‘élance en pole position, mais se fait surprendre dès le départ par le Français, passé chez Ferrari. Il ne s’en laisse pas compter et le percute dès le premier virage. Les deux hommes sont contraints à l’abandon, ce qui garantit le titre à Ayrton Senna, malgré la polémique.

Night of the Jumps

C’est tout pour aujourd’hui. On se quitte avec les plus belles images de la “Night of the Jumps” de Cologne, un événement remporté par le Tchèque Libor Podmol. Speed sera de retour dimanche prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

speed

Speed : malchance ou pas, Red Bull en profite