DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'analyse du débat entre Hillary Clinton et Donald Trump

Catherine Hardy: “Pour comprendre et décrypter le débat houleux entre Donald Trump et Hillary Clinton, nous rejoignons maintenant notre correspondant à Washington, Stefan…

Vous lisez:

L'analyse du débat entre Hillary Clinton et Donald Trump

Taille du texte Aa Aa

Catherine Hardy: “Pour comprendre et décrypter le débat houleux entre Donald Trump et Hillary Clinton, nous rejoignons maintenant notre correspondant à Washington, Stefan Grobe. Stefan, on a décrit ce débat comme houleux et Donald Trump n’a pas retenu ses attaques. Y a t-il un consensus aux Etats-Unis pour savoir qui l’a emporté? “

Point of view

Un débat houleux, c'est un euphémisme

Stefan Grobe: “Un débat houleux, c’est un euphémisme. Le niveau de méchanceté, l’agressivité des échanges, étaient sans précédent. Imaginez si, dans une république bananière, un candidat dans un débat présidentiel télévisé, avait dit à l’autre candidat “Je vais vous mettre en prison”, le département d’Etat américain aurait convoqué l’ONU pour envoyer des observateurs électoraux. Je n’ai jamais vu Donald Trump aussi agressif et il a été très violent tout au long de ce cycle électoral. Maintenant, est-ce que cela l’a aidé? Probablement pas. Une majorité d’Américains – et c’est ce que nous disent les premiers sondages – jugent Hillary Clinton comme la grande gagnante de ce débat.”

Catherine Hardy: “Alors que le troisième débat va bientôt avoir lieu, pensez-vous que ces rencontres entre candidats, aussi spectaculaires soient-elles, peuvent en fin de compte affecter le résultat de l‘élection du 8 novembre?”

Stefan Grobe: “Je ne crois pas. Je ne pense pas que Trump puisse tomber plus bas, et devenir encore plus agressif que lors du deuxième débat. Et même s’il le devenait, cela ne changerait probablement pas grand chose. La campagne de Trump se délite en ce moment, et il a désespérément besoin de gagner des points et convaincre les électeurs. Il a besoin de convaincre des démocrates, des indépendants, et des femmes : il est distancé par Hillary Clinton de 20-23 et 30 points. Maintenant, étant donné ses récents commentaires, je ne pense pas que cela arrive. Si rien ne change jusqu’au jour du scrutin, il perdra l‘élection.
Hillary Clinton a fait tout ce qu’elle devait faire dans ce deuxième débat, elle est restée calme, elle a gardé son visage stoïque, et se contentait de compter les minutes. C’est exactement ce qu’elle doit faire, essayer de laisser passer la “tempête” Donald Trump, et récolter les bénéfices.”

Catherine Hardy: “Donc tout va se jouer, dans les dernières semaines. Merci Stefan pour votre analyse depuis Washington.”