DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

AFW, la semaine de la mode à Dubaï


Cult

AFW, la semaine de la mode à Dubaï

En partenariat avec

En backstage de la troisième édition de la semaine de la mode arabe. Elle vient de se tenir à Dubaï

Son objectif est d’encourager le développement à la fois culturel et commercial de la mode dans le Moyen-Orient.

Mario Boselli, président honoraire du Conseil arabe de la mode : “Le défilé est un instrument, c’est le point culminant d’un processus qui revient à utiliser des histoires et des compétences textiles pour faire des produits qui sont commercialisables dans le monde entier.”

Et à Dubaï on a parlé de… ready couture. Jacob Abrian, président directeur général de la Semaine de la mode arabe : “La ready couture est quelque chose entre le prêt à porter et la haute couture. C’est plus cher que le prêt-à-porter et moins cher que la Haute Couture.”

Parmi les défilés celui de Steveus un label suédois avec à la création Jaleh Yousefi : “D’habitude les robes arabes ont un certain type de tissus que l’on n’utilise pas dans les pays occidentaux, et moi je mélange le tout. Pourquoi je n’utilise pas le hijab dans mes créations ? Parce que je fais des robes de soirées et d’habitude les femmes des émirats ne portent pas le hijab dans les soirées.”

Tenues de princesses de la collection de la Quatari et mystérieuse Alanoud Al Attiya qui… refuse de se laisser filmer…

Et on finit sur le défilé du Français et talent prometteur Yacine Aouadi qui s’est déjà produit au Grand Palais en marge des défilés haute couture.

Rita Del Prete, Euronews : “La semaine de la mode arabe veut prouver au monde que cette région n’est pas seulement une région de guerre et de conflits mais aussi de créativité, d’art et de beauté.”

Le choix de la rédaction

Prochain article

Cult

Musée du Quai Branly : identité noire et ségrégation