DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris : le tout électrique du mondial de l'automobile


Sci-tech

Paris : le tout électrique du mondial de l'automobile

En partenariat avec

Sci-Tech toujours au salon de l’automobile à Paris. Après les concept-cars on se penche sur les véhicules électriques. Encore anecdotiques il y a peu on les voit désormais presque partout. C’est vrai que la baisse du coût des batteries et un petit scandale signé Volkswagen sur les émissions polluantes ont bien aidé aussi la popularisation de ces véhicules silencieux et propres (surtout si on oublie les moyens de production de l‘énergie électrique, mais c’est presque un autre problème).

Et on se retrouve sur le stand Volkswagen justement qui visiblement ne veut plus tricher…

Jürgen Stackmann : “Le diesel est un concept qui va continuer à évoluer et à se développer partout dans le monde. De nombreux marchés vivent sur le diesel, et c’est une énergie efficace pour l’avenir. L’essence est un autre concept qui va lui aussi évoluer. Mais encore, l‘électrique, nous le pensons sera au centre des changements à l’avenir. Cela va vraiment nous permettre de changer, pas uniquement les consommateurs mais l’idée de vie de nos consommateurs.”

Chez Opel on a l’“Ampera-e”:http://www.actu-automobile.com/2016/10/10/opel-ampera-e-autonomie-maxi/ qui doit arriver en Europe au printemps. Cette version européenne de la Chevrolet Bolt, elle-même la réponse de General Motors à l’aiguillon Tesla annonce une autonomie théorique de 400 km.

Renault a annoncé aussi que son modèle électrique vedette, la Zoé, serait désormais doté d’une autonomie théorique de 400 km contre 240 pour la version actuelle.

Alex Goy, theroadshow.com : “Avec le temps alors que de plus en plus de personnes investissent là dedans on comprend que cela coûte moins cher à l’usage et parfois moins cher à l’achat et que l’on peut avoir des aides gouvernementales. Elles deviennent un moyen de transport viable. Avec l’accent sur l’environnement et l‘économie, il devient de plus en plus important pour les constructeurs de s’intégrer sur ce marché.”

Tesla, après avoir pris le monde du haut de gamme à revers depuis 2012 avec sa coûteuse berline “Model S” offrant jusqu‘à 500 km entre deux recharges, a enregistré plus de 370.000 pré-commandes pour sa plus petite Model 3 attendue fin 2017 avec 350 km d’autonomie. Charles Delaville Tesla France :

“Nous avons un réseau de recharge ultra-rapide, le réseau “Supercharger”, que permet d´entreprendre de longs trajets dans un véhicule 100% électrique. Donc effectivement, nous proposons plus que des voitures, en fait. C´est tout un écosystème que nous proposons à nos clients”.

Mais il est toujours plus long de recharger les batteries plutôt que de faire un plein d’essence. Et le salon de Paris présente toujours plus de voitures thermiques que de véhicules électriques. Les premières ayant encore de belles journées devant elles, même en brûlant de l‘énergie fossile. On parle même de coexistence.

Alex Goy, theroadshow.com : “Il y aura toujours de l’espace pour les moteurs à combustion interne. Que ce soit avec des nouveaux modèles ou avec des véhicules anciens. Nous verrons dans quelques années certaines des voitures qui nous entourent ici qui seront devenues des voitures de collection ce qui est assez bizarre quand on y pense mais elles peuvent coexister. Voitures électriques, autonomes, thermiques, à boites manuelles… elles peuvent toutes coexister. Il y aura de la place pour tout le monde sur la route.”

Un dernier chiffre : les ventes de véhicules électriques ont augmenté de 42% lors du premier trimestre de cette année en comparaison au premier trimestre 2015…

Prochain article

Sci-tech

La Géorgie rend hommage à ses premiers hommes