Béziers : le parquet ouvre une enquête après l'affichage anti-migrants

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz  avec AFP
Béziers : le parquet ouvre une enquête après l'affichage anti-migrants

<p>“Ca y est, ils arrivent”, proclament les affiches. La campagne hostile lancée contre les migrants par la ville de Béziers a fait réagir le parquet qui a saisi la police judiciaire pour une enquête. Robert Ménard, le maire, s’oppose à l’arrivée de 40 nouveaux demandeurs d’asile. Ils seront 170 au total. <br /> “Quand, dans certaines écoles publiques de ma ville, constate le maire, on a les 2/3 des enfants qui sont d’origine immigrée, pardon, le seuil de tolérance est déjà dépassé”.</p> <p>Le maire, <a href="http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/07/03/l-enquete-sur-le-fichage-des-eleves-musulmans-de-beziers-classee-sans-suite_4668688_823448.html">coutumier des controverses</a>, comme le <a href="https://www.youtube.com/watch?v=vxMkieSHatk">fichage ethnique</a>, a été élu avec l’appui du Front national en 2014. Il tente d’organiser un référendum contre les migrants, même si la justice l’a déjà interdit dans une ville de la Drôme.</p> “Ca salit l’image de la ville, regrette un habitant, ça salit Béziers, ça salit l’image du Biterrois parce que tous les Biterrois ne sont pas pro-Ménard, tous les Biterrois n’adhérent pas à cette politique qui stigmatise le migrant. D’ailleurs c’est en totale contradiction puisque la ville de <a href="http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/robert-menard-veut-jumeler-beziers-a-la-ville-syrienne-de-maaloula_1607366.html">Béziers est jumelée avec une ville syrienne et chrétienne</a>. C’est quand même étonnant”. <p>Rapidement, les opposants au maire de Béziers ont lancé une <a href="http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/retrait-affiches-anti-migrants-beziers/25421">pétition</a> sur internet, pour réclamer le retrait des affiches, et une punition pour la municipalité. Dans la soirée de mercredi plus de 36 000 personnes l’avaient signée.</p>