Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Quel avenir pour les mineurs isolés de la "jungle" de Calais ?

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy
Quel avenir pour les mineurs isolés de la "jungle" de Calais ?

<p>C’est un grand jour eux. Dans quelques minutes, six adolescents afghans et syriens vont monter à bord de l’Eurostar, et quitter Calais, en France, pour l’Angleterre. Ces jeunes ont enfin obtenu le feu vert des autorités britanniques pour traverser la Manche. A Londres, ils vont retrouver des proches. C’est le cas de Saadi, il est Afghan : <em>“Il y a ma soeur là-bas. On doit aller au Royaume-Uni. On n’a pas d’autres solutions. On ne peut pas vivre dans un autre pays, comme la France ou l’Allemagne.”</em></p> <p>Les six adolescents peuvent dire au revoir à la France. D’autres migrants, comme eux, rêvent de pouvoir monter dans l’un de ces trains pour l’Angleterre et ainsi quitter la ‘‘jungle’‘ de Calais, qui est en passe d‘être démantelée. </p> <p><strong>1.300 mineurs sans famille dans la “jungle de Calais</strong></p> <p>Mais plusieurs associations s’y opposent, car elles s’inquiètent pour l’avenir des nombreux mineurs, non accompagnés. <a href="http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0211385209685-jungle-de-calais-pres-de-1300-jeunes-sans-famille-2034548.php">Ils seraient 1.300</a> dans ce cas, pour la plupart âgés entre 14 et 18 ans, selon l’association France Terre d’asile. Que vont-ils devenir après l‘évacuation du camp ? </p> <p><a href="http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2016/10/10/calais-cazeneuve-demande-a-londres-d-assumer-son-devoir-moral-a-l-egard-des-mineurs-isoles_5010923_1654200.html">Paris a demandé</a> à Londres d’accueillir les jeunes qui souhaitent rejoindre leurs proches en Grande-Bretagne, évoquant un “devoir moral”. Les autorités françaises devaient fournir à leurs homologues britanniques une liste de noms.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">“Jungle” de Calais : “vives inquiétudes” du Défenseur des droits sur les conditions du démantèlement <a href="https://t.co/YrPlhITePi">https://t.co/YrPlhITePi</a> via <a href="https://twitter.com/Europe1"><code>Europe1</a></p>&mdash; UNICEF France Médias (</code>UNICEF_Media_Fr) <a href="https://twitter.com/UNICEF_Media_Fr/status/784396455599538181">7 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>