Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'offensive sur Mossoul a commencé

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'offensive sur Mossoul a commencé

<p>Le Premier ministre irakien a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le début de l’offensive sur Mossoul. L’opération a pour but de reprendre ce dernier grand bastion des jihadistes de l’Etat islamique dans le pays. Elle est soutenue par la coalition dirigée par les Etats-Unis. Des combattants kurdes et des milices chiites et sunnites y participent. </p> <p>“J’annonce aujourd’hui le début de cette opération héroïque pour essayer de vous libérer de l’oppression et de la terreur de Daech. Nous nous rencontrerons bientôt à Mossoul pour célébrer sa libération et son salut. Les forces qui participent à cette opération sont les forces armées irakiennes et les forces de police. Ils sont les seuls qui vont entrer dans la ville de Mossoul pour la libérer”, a déclaré le Premier ministre Haider Al-Abadi.</p> <p>Mossoul est tombée entre les mains des jihadistes de l’Etat islamique en juin 2014. C’est la deuxième plus grande ville d’Irak. Elle comptait alors deux millions d’habitants. </p> <p>30 000 soldats irakiens devraient prendre part à cette bataille. Parmi eux, des combattants peshmergas kurdes, et des milices chiites et sunnites.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Godspeed to the heroic Iraqi forces, Kurdish <a href="https://twitter.com/hashtag/Peshmerga?src=hash">#Peshmerga</a>, and <a href="https://twitter.com/hashtag/Ninewa?src=hash">#Ninewa</a> volunteers. We are proud to stand with you in this historic operation.</p>— Brett McGurk (@brett_mcgurk) <a href="https://twitter.com/brett_mcgurk/status/787786384094277632">16 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p><em>Bonne chance aux forces irakiennes héroïques, aux #peshmergas kurdes et aux volontaires de #Ninive. Nous sommes fiers de nous tenir à vos côtés dans cette opération historique</em></p> <p>Des avions de la coalition ont frappé dans la nuit de samedi à dimanche. Des tracts ont été largués afin de prévenir la population civile de l’imminence de l’offensive.</p>