DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La corrida déchaîne de nouveau les passions en Catalogne


Espagne

La corrida déchaîne de nouveau les passions en Catalogne

La nouvelle a déclenché une tempête médiatique en Catalogne. La Cour constitutionnelle espagnole vient d’annuler l’interdiction des corridas dans cette région, alors qu’elle était en vigueur depuis quatre ans. Une victoire pour les défenseurs de cette tradition qu’ils érigent en art et en symbole national.

“Nous sommes libres d’exercer notre profession, qui est légale et qui a été déclarée comme faisant partie du patrimoine culturel de ce pays, se réjouit Juan Diego, le président de l’Union des toreros. Nous pourrons nous défendre car nous avons une base légale pour défendre cette profession qui est toute notre vie ; la tauromachie.”

A travers cette bataille autour des corridas, c’est aussi une bataille politique qui se joue depuis des années entre la gauche et les indépendantistes catalans d’un côté, et le parti populaire au pouvoir à Madrid de l’autre.

“Quoi qu’en dise la Cour constitutionnelle, les corridas ne reprendront pas en Catalogne”, a ainsi réagit Josep Rull, un ministre du gouvernement régional.

Et un élu indépendantiste siégant à Madrid de rappeler que la Catalogne n’est pas la seule à avoir interdit la tauromachie :

“Pourquoi est-ce que dans l’archipel des Canaries, la décision du Parlement est respectée, et pas en Catalogne ? s’est insurgé Gabriel Rufián. C’est un verdict arbitraire et sauvage.”

Les défenseurs de la cause animale n’en pensent pas moins. C’est une initiative populaire – forte de 180 000 signatures et relayée par le parlement catalan – qui avait mené à cette interdiction. Le clivage est tel que le bras de fer est loin d‘être terminé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Dalaï Lama, un nouveau Milanais critiqué par les Chinois