DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

BAT veut racheter Reynolds pour devenir un géant du tabac

Le cigarettier britannique British American Tobacco, qui détient déjà 42% de l'Américain Reynolds, veut en acquérir les parts restantes pour 47 milliards de dollars

Vous lisez:

BAT veut racheter Reynolds pour devenir un géant du tabac

Taille du texte Aa Aa

Un géant mondial du tabac est sur le point de s‘élever. Le cigarettier britannique British American Tobacco (BAT), qui détient déjà 42% de l’Américain Reynolds, veut en acquérir les parts restantes pour 47 milliards de dollars : près de la moitié en cash, le reste en actions.

Pendant le dernier conseil d’administration de Reynolds, BAT a proposé 56,50 dollars par action Reynolds, c’est 20% de plus que la valeur du titre, ce qui valorise Reynolds à 93 milliards de dollars. La transaction nécessite l’approbation des actionnaires des deux entreprises et des administrateurs indépendants.

“Les deux entreprise ont vraiment une portée mondiale, et il n’y a pas trop de doublons” explique Jesper Lawler, analyste des marchés chez CMC Markets. “Donc il ne devrait pas y avoir beaucoup d’obstacles réglementaires en matière de concurrence, comme c’est parfois le cas entre ces entreprises. Je pense que c’est simplement nécessaire à leur industrie. Elle est en déclin dans les pays développés et elle a besoin de pénétrer de nouveaux marchés et d’avoir plus de contrôle sur les prix” dit-il.

En mettant la main sur les marques de Reynolds comme Pall Mall ou Camel, British American Tobacco, qui détient entre autres Lucky Strike et Dunhill deviendrait le premier cigarettier aux Etats-Unis, et la plus grosse entreprise mondiale de tabac en chiffre d’affaires.

Pour pallier la chute des ventes dans les pays riches, BAT investit massivement dans les marchés émergents où de plus en plus de fumeurs choisissent les marques de renom.