DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Calais : les dernières heures agitées de la "Jungle"


France

Calais : les dernières heures agitées de la "Jungle"

Alors que la “Jungle” de Calais vivait ces dernières heures, des violences ont éclaté ce dimanche soir près de la rocade portuaire et dans ce camp de migrants qui abrite plus de 6500 migrants dans le nord de la France.

Plusieurs dizaines de personnes ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre, qui ont répliqué par des gaz lacrymogène. Un conteneur à ordures ainsi que plusieurs sanitaires portables ont été enflammés devant de nombreux journalistes.

Certains migrants, qui rêvent d’entrer en Angleterre, ne veulent pas quitter la zone. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, entre 150 et 200 activistes anti-frontières “No Border”, ont fait le déplacement à Calais pour tenter d’empêcher l‘évacuation, qui doit commencer ce lundi à l’aube. Plus de 1200 policiers et gendarmes sont présents sur place.

Plusieurs milliers de migrants doivent être évacués en bus vers des Centres d’accueil et d’orientation (CAO) en France. Le gouvernement français espère que le camp sera détruit avant la fin de la sa semaine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hongrie : quand Orban compare Bruxelles au régime soviétique