Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Inde : Tata remercie son PDG, Cyrus Mistry

Access to the comments Discussion
Par Anne Glémarec
Inde : Tata remercie son PDG, Cyrus Mistry

<p>Ratan Tata reprend les commandes du conglomérat indien qui porte son nom. La nomination de l’industriel de 78 ans se veut provisoire, le temps de trouver un remplaçant permanent au <span class="caps">PDG</span> sortant, Cyrus Mistry, remercié après quatre ans seulement.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Tata Sons Board replaces Mr. Cyrus P. Mistry as Chairman, Selection Committee set up for new Chairman <a href="https://t.co/yy9H6k46Kv">https://t.co/yy9H6k46Kv</a></p>— Tata Group (@TataCompanies) <a href="https://twitter.com/TataCompanies/status/790517230228348933">24 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Vieux d’un siècle et demi, Tata regroupe plus de cent sociétés dans autant de pays, de l’hôtellerie de luxe aux services informatiques, en passant par l’automobile.</p> <p>L’activité du groupe souffre cependant des incertitudes économiques mondiales. La chute des prix de l’acier a fortement entamé son activité sidérurgique, contraignant Tata Steel à mettre en vente en mars dernier ses <a href="https://www.theguardian.com/business/2016/oct/24/tata-group-chairman-cyrus-mistry-replaced-ratan-tata-jaguar-land-rover-tata-steel">actifs déficitaires en Grande-Bretagne</a>.</p> <p>Tata Motors aussi traverse une passe difficile du fait des faibles ventes de Jaguar Land Rover.</p> <p>Avec <span class="caps">AFP</span>, Reuters.</p>