DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violée et vendue par Daesh, le calvaire d'une Erythréenne de 12 ans

Elles ont vécu l’enfer aux mains de Daesh pendant un an et demi.

Vous lisez:

Violée et vendue par Daesh, le calvaire d'une Erythréenne de 12 ans

Taille du texte Aa Aa

Elles ont vécu l’enfer aux mains de Daesh pendant un an et demi. Onze Erythréennes ont été libérées samedi à Syrte en Libye. Elles ont été découvertes alors que les forces gouvernementales menaient une opération pour reprendre la ville au groupe Etat islamique. Aujourd’hui en sécurité à Misrata, elles témoignent devant les caméras. L’une d’elle raconte son calvaire. Elle n’a que 12 ans :

“Des hommes de Daesh avaient l’habitude de nous violer et on ne pouvait rien faire. Si on refusait, ils nous attachaient avec des cordes, puis nous violaient à nouveau, on étaient impuissantes. Ils nous faisaient tous ce qu’ils voulaient, ils nous vendaient ou nous menaçaient de nous donner à d’autres. Je priais pour mourir, parce que la mort aurait été beaucoup plus douce que de vivre avec Daesh, c’est pour ça que nous avons sauté du troisième étage de l’immeuble.”

La jeune fille s’en est sortie avec des blessures mineures, tandis que sa mère s’est cassée les jambes.
Elles ont été capturées alors qu’elles tentaient de gagner l’Europe.

“Nous sommes entrés illégalement en Libye en passant par le désert et ça, c’est un autre problème. Je souhaite que le monde trouve une solution à nos problèmes, nous voulons rejoindre l’Europe pour être en sécurité, et j’espère que si le monde voit nos souffrances, on pourra nous aider.”

Les jihadistes de Daesh résistent dans la ville de Syrte, son bastion en Libye. C’est là qu’il y a cinq ans, était exécuté Mouammar Kadhafi. L’opération de reconquête de la ville progresse très lentement depuis son lancement en mai dernier. Malgré la formation d’un gouvernement d’union nationale, le pays est en plein chaos.

Sources : Reuters, AFP