DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan : des kamikazes attaquent une école de police, 60 morts


Pakistan

Pakistan : des kamikazes attaquent une école de police, 60 morts

ALL VIEWS

Touchez pour voir

C’est l’une des attaques les plus meurtrières de l’année au Pakistan. Trois kamikazes lourdement armés ont fait irruption cette nuit dans une académie de police de Quetta, au sud-ouest du pays, semant la terreur pendant plusieurs heures et tuant 60 personnes avant d‘être abattus. Il y aurait aussi au moins 120 blessés.

“Les terroristes du groupe islamiste Lashkar-e-Jhangvi, allié des talibans pakistanais sont impliqués dans cette attaque. Ils ont reçu des instructions de leur chefs cachés en Afghanistan”, a indiqué le général de division Sher Afghan, chef des forces paramilitaires à Quetta.

Mais l’attribution de cet acte terroriste n’est pas encore très claire car le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat dans la matinée vi son canal de diffusion Amaq.

Selon l’armée, les assaillants ont pénétré avant minuit dans le Collège à une vingtaine de kilomètres à l’est de Quetta, capitale de la province du Baloutchistan. Les 700 recrues de la police étaient présents. Beaucoup ont fui, terrifiées, pendant l’assaut. Une fois l’alerte donnée, les forces de sécurité se sont mobilisées en l’espace de 20 minutes selon des responsables militaires.

“Les terroristes voulaient faire le maximum de victimes. Près de 700 stagiaires étaient présents dans le centre mais grâce à l’intervention rapide de nos forces de sécurité, leur plan a échoué”, selon Sarfaraz Bugti, ministre de l’intérieur du Balouchistan.

Le Baloutchistan est la plus vaste et la plus pauvre des provinces du Pakistan mais aussi l’une des plus instables du pays, régulièrement secouée par des violences islamistes et des conflits inter-communautaires.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les T-shirt "nasty woman" font le buzz aux USA