Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Espagne : Mariano Rajoy perd un premier vote de confiance

Access to the comments Discussion
Par Pierre Le Duff  avec AFP
Espagne : Mariano Rajoy perd un premier vote de confiance

<p>Le Premier ministre conservateur espagnol Mariano Rajoy n’a pas obtenu la confiance des députés pour pouvoir former un gouvernement. Sa formation, le Parti populaire, a remporté les élections législatives en décembre, puis en juin, mais sans avoir la majorité absolue.</p> <p>Un nouveau vote de confiance aura lieu samedi. Les socialistes ont déjà annoncé qu’ils s’abstiendraient, malgré l’opposition de leur ancien leader ici à l’image, récemment évincé de la direction du parti, justement parce qu’ils s’opposaient à cette abstention et prônait un retour aux urnes.</p> <p>La gauche radicale de Podemos crie à une trahison des socialistes, qu’ils jugent plus proches de la droite. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="es" dir="ltr">Terminó el acto inicial de la triple alianza PP-<span class="caps">PSOE</span>-Cs. El sábado, acto final: entregarán el Gobierno a Rajoy.</p>— Pablo Iglesias (@Pablo_Iglesias_) <a href="https://twitter.com/Pablo_Iglesias_/status/791710393257295872">27 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p><em>Le premier acte de l’alliance PP – <span class="caps">PSOE</span> – Ciudadanos vient de s’achever. Samedi, acte final : ils vont remettre le gouvernement entre les mains de Rajoy</em></p> <p>Si jamais Mariano Rajoy n’obtenait pas la confiance des députés avant lundi, de nouvelles élections seraient convoquées. S’il est investi, cela mettra fin à dix mois de blocage. </p> <p>Gouverner s’annonce difficile. A chaque vote, le Parti populaire devra négocier une majorité. </p> <p>Son gouvernement devra faire face aux exigences de Bruxelles et aux velléités d’indépendance de la Catalogne.</p>