Trois championnes olympiques déchues pour dopage

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard
Trois championnes olympiques déchues pour dopage

<p>Sacrées en 2012, sanctionnées en 2016 : c’est l’histoire vécue par trois haltérophiles kazakhes.</p> <p>Zulfiya Chinshanlo, Maiya Maneza et Svetlana Podobedova viennent d‘être déchues de leur titre olympique obtenu à Londres il y a quatre ans.</p> <p>La première s‘était imposée chez les moins de 53 kilos, la deuxième chez les moins de 63 kilos, et la troisième chez les moins de 75 kilos.</p> <p>Problème : une nouvelle analyse des échantillons prélevés à l‘époque a révélé des traces de stéroïdes anabolisants dans leur organisme. </p> <p>Le Comité international olympique n’a pas encore dit si oui ou non, leurs médailles d’or seraient réattribuées.</p> <p>Mais il a annoncé que cinq autres sportifs, dont une haltérophile biélorusse et un perchiste russe, ont eux aussi été contrôlés positifs a posteriori. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr"><span class="caps">IOC</span> sanctions eight athletes for failing anti-doping test at London 2012 <a href="https://t.co/VxUd3JSb5u">https://t.co/VxUd3JSb5u</a> <a href="https://t.co/Bx1mSvumvD">pic.twitter.com/Bx1mSvumvD</a></p>— <span class="caps">IOC</span> <span class="caps">MEDIA</span> (@iocmedia) <a href="https://twitter.com/iocmedia/status/791572171197861888">27 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>