DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ex-chef du PS espagnol quitte son poste de député


Espagne

L'ex-chef du PS espagnol quitte son poste de député

L’Espagne s’apprête à sortir de 10 mois de blocage politique. Les députés espagnols doivent voter dans la soirée la confiance au conservateur Mariano Rajoy, l’abstention d’une grande partie des socialistes lui permettant de former un nouveau gouvernement. Un coup dur pour Pedro Sanchez. Refusant la neutralité de son groupe, l’ex-chef du Parti socialiste espagnol (PSOE) a annoncé qu’il quittait “avec douleur” son poste de député.

Visiblement très ému et des sanglots dans la voix, Pedro Sanchez a expliqué que sa décision n’avait pas été facile àa prendre, mais que l’idée de “rendre possible un gouvernement de Mariano Rajoy” lui était inconcevable. Pedro Sanchez a cependant laissé entendre qu’il ne renonçait pas forcément à briguer la direction du parti.

Pedro Sanchez défendait le “non c’est non”, au leader conservateur, reproche à Mariano Rajoy des affaires de corruption impliquant son parti et sa politique d’austérité.

Mais ses opposants au sein du PSOE craignaient que cette position de blocage ne finisse par entraîner de troisièmes législatives en un an et une perte de voix pour le parti.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bataille de Mossoul: les djihadistes en déroute sur le front sud