DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Daesh à Mossoul : "Nous allons couper la tête de ce serpent"


Irak

Daesh à Mossoul : "Nous allons couper la tête de ce serpent"

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les forces irakiennes n’avaient plus ce lundi qu’un village à capturer pour prendre position à la périphérie est de Mossoul,désormais sous pression de tous les côtés. Selon un commandant, elles n‘étaient qu‘à 2,5 km, à la mi-journée.

L’offensive pour libérer le bastion du groupe Etat islamique est entrée dans sa troisième semaine.

Une fois en position autour de Mossoul, les forces irakiennes devraient ensuite entamer un siège et tenter d’ouvrir des couloirs sécurisés pour faciliter la fuite des habitants.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi explique qu’ils vont “piéger Daesh par tous les côtés. Nous allons couper la tête de ce serpent. Ils n’auront pas de moyen de s‘échapper, aucune issue. Ils n’ont pas le choix : soit ils se rendent, soit ils meurent.”

Le Premier ministre s’exprimait depuis Qayyara. Plus au nord, vers Bashiqa, les Irakiens fuient Daesh, les combattants jihadistes sont toujours dans leur village. Plus de 150 familles sont arrivées ces dernières heures, affamées, assoiffées. Elles sont prises en charge par les peshmergas kurdes qui se battent ici aussi pour libérer la région.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Argentine

Argentine : l'ex-présidente entendue dans une affaire de favoritisme