DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roumanie : un an après l'incendie de la boîte de nuit qui a fait 64 morts

Environ 5000 personnes se sont réunies ce dimanche à Bucarest, en Roumanie, pour une marche silencieuse.

Vous lisez:

Roumanie : un an après l'incendie de la boîte de nuit qui a fait 64 morts

Taille du texte Aa Aa

Environ 5000 personnes se sont réunies ce dimanche à Bucarest, en Roumanie, pour une marche silencieuse. Leur point de chute : le Colectiv, boite de nuit du centre ville où 64 personnes ont péri dans un incendie. C‘était il y a un an.

Le 30 octobre 2015, un spectacle pyrotechnique embrase le club Le Colectiv. 26 personnes sont mortes sur place. Sur les 200 personnes autres blessées dans l’incendie, 38 décèdent dans les mois qui suivent.

L’enquête révèle alors des dysfonctionnements – absence de sortie de secours ou d’autorisations pour les spectacles, utilisation de matériaux inflammables – qui pour beaucoup cristallisent les failles de l’Etat.
Peu après l‘événement éclate ainsi une vague de protestation, qui précipite la chute du gouvernement social-démocrate de Victor Ponta.

Le président roumain Klaus Werner Ioannis, à la tête du pays depuis décembre 2014, a déposé une gerbe de fleurs devant le mémorial dédié aux victimes de l’accident.

“Les politiciens qui n’ont pas compris le message vont lentement mais sûrement être balayés hors de la scène publique. La Roumanie d’aujourd’hui n’est plus la Roumanie d’il y a un an.”

“Un an après, rien n’a changé”, lit-on cependant sur certaines banderoles brandies par les manifestants.

“De nombreux représentants d’institutions publiques n’ont pas fait leur travail,ce pour quoi on les payait, qu’il s’agisse de l’administration locale, ou de l’inspection des constructions. Tous doivent comparaître devant une cour de justice”, estime le journaliste Cristian Matei.

Six personnes ont été inculpées d’“homicides involontaires”: des responsables du club et de la société ayant installé les feux d’artifice. Leur procès devrait commencer bientôt.

Avec AFP