DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le vote latino-américain : tout sauf Trump


Etats-Unis

Le vote latino-américain : tout sauf Trump

ALL VIEWS

Touchez pour voir

C’est soirée salsa au Paladar, à Rockville, dans le Maryland, tout près de Washington… Chaque lundi, ici, des Latino-américains, tout âge confondu, se retrouvent pour danser, prendre des cours ou simplement passer une bonne soirée.
La plupart sont nés aux Etats-Unis, mais leurs parents ou grands-parents ont immigré de Cuba, Mexico, Puerto Rico ou du Salvador.
Autour des tables, ça discute enfants, boulots, et bien sûr, élections présidentielles.

Plutôt catholiques, commerçants et “très familles”, les Latino-américains votaient habituellement républicains, mais depuis une dizaine d’années, ils apportent massivement leurs voix aux démocrates. Et la candidature de Donald Trump va encore accentuer le phénomène :

Je suis très inquiète ! C’est gênant de voir que cet homme rassemblent autant de voix. Des gens votent-ils vraiment pour cet homme ?

Il n’a aucun respect pour les femmes, alors nous en tant que Latino-américains… Je pense que je ne suis simplement pas d’accord avec lui et, on va dire qu’il n’est pas mon favori !

Contrairement à avant, il y a un important activisme dans la communauté latino, c’est énorme ! Et cela va certainement avoir un effet sur les élections à venir !

*Si le parti Républicain a durci sa ligne en matière d’immigration, et en conséquence perdu de son influence dans la communauté latino-américaine, Donald Trump ne suscite plus aujourd’hui que répulsion.

Traiter les Latinos de violeurs et de voleurs, vouloir construire un mur le long de la frontière mexicaine, ou encore qualifier une ancienne Miss Venezuela et Miss Univers, de Miss Peggy ou Miss ménage, scandalise toute la communauté latino-américaine.*

Et concrètement, cela se traduit par une forte mobilisation électorale, les inscriptions sur les listes ont grimpé en flèche.

Constat et explication de Julian Teixeira, porte-parole du Conseil national de la Raza (NCLR), une importante organisation de défense des droits des Hispaniques aux Etats-Unis :

Ce que nous constatons, c’est que les deux candidats ont des interactions complètement différentes avec la communauté latino. Ce que nous voyons avec Donald Trump, c’est une rhétorique insultante, une démonisation des Latinos, ce qui est clairement un discours qu’on ne peut pas entendre. Evidemment, que nous n’allons pas rester assis à faire office de punching-ball si l’on nous insulte, et que nous allons riposter par nos voix, dans les urnes !

57 millions de latinos-américains vivent aux Etats-Unis. Parmi eux, 27 millions sont en âge de voter, un record cette année. En terme d‘électeurs potentiels, ils sont désormais au coude-à-coude avec la communauté afro-américaine.

“_George W. Bush avait remporté environ 40 % de voix dans la communauté hispanique, Mitt Romney 27 % en 2012. Cette année, Donald Trump va certainement faire encore moins.
A l’avenir, les Républicains devront s’engager de façon beaucoup plus sérieuse avec les Latino-américains, s’ils ne veulent pas perdre la présidence ad vitam æternam_”, conclut notre correspondant à Washington, Stefan Grobe.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Maroc : nouvelle manifestation après la mort d'un vendeur de poisson