DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Baku Jazz Festival


Cult

Baku Jazz Festival

En partenariat avec

Le festival de jazz de Bakou vient de refermer ses portes après plus de 60 concerts.
Parmi les artistes présents Omar connu pour avoir déjà travaillé avec Erykah Badu ou encore un certain… Stevie Wonder.

Omar : “En 2000 il m’a appelé pour me dire ‘Yo man ! Allons en studio’ et on a écrit la chanson “Feeling you”.”

La première apparition officielle de jazz à Bakou remonte à 1938. Près de 80 ans plus tard Rain Sultanov et Isfar Sarabski portent le flambeau de l’innovation musicale.

Isfar Sarabski : “Quand j’ai été invité ici on m’a dit qu’il y aurait un projet avec de l’orgue mais pour moi c‘était difficile à imaginer parce que je ne suis pas organiste mais pianiste mais ça m’a intéressé et j’ai commencé à travailler. Dans ce projet, nous essayons de jouer en tout quiétude des compositions que nous partageons et qui coulent en nous.”

Rain Sultanov : “Nous avons une concours pour de jeunes musiciens, des master classes, des séminaires, nous avons organisé un festival très varié cette année.”

Jusqu‘à la prochaine génération qui est mise à contribution : “Je m’appelle Leman Gasimova, j’ai 10 ans. Je joue du saxophone depuis que j’ai 7 ans. Plus tard je voudrais être musicienne.”

Et tous les soir à minuit ce sont les jam sessions où se retrouvent les artistes.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Cult

"Ainsi que j'attendais" une pièce sur le drame syrien