DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : Trump rattrape son retard, mais Clinton assure sur le terrain


Insight

USA : Trump rattrape son retard, mais Clinton assure sur le terrain

Le temps défile à toute vitesse pour les deux adversaires dans la course à la Maison Blanche. Avec nous à nouveau pour nous donner les dernières infos, Stefan Grobe, notre correspondant à Washington.

- Stefan, où en sommes nous ?

- Eh bien, Mark, vous savez, une semaine en politique c’est une éternité. Vous vous souvenez que la semaine dernière nous évoquions une grande victoire d’Hillary Clinton et peut-être même le retournement de certains états comme le Texas et le Géorgie. Maintenant le tableau est différent, mais pas complètement différent, et si je vous dis ça c’est à cause des vrais chiffres, et pas des sondages.
Le vote anticipé a déjà commencé dans plusieurs états et nous savons combien de Démocrates et combien de Républicains ont voté, et comparé à 2012 au même moment les chiffres sont très bons pour Clinton dans le Colorado et la Caroline du Nord et raisonnablement bons en Floride. Si elle remporte ces trois états, c’est gagné pour elle. Trump de son côté clairement tire profit de l’affaire des e-mails et la course s’est resserrée.

- Donc les candidats rassemblent leurs dernières forces ?

- L’attention s’est vraiment tournée vers les états traditionnellement démocrates, particulièrement ceux du Nord, Pennsylvanie, Wisconsin et Michigan. Ce sont les états que Donald Trump vise pour se forger un chemin vers la victoire. Il fait des appels du coude aux cols bleus, comme celui qui pourrait combler leurs frustrations économiques. Il est très possible que cela ne marche pas.
La campagne d’Hillary Clinton, d’un autre côté, est rutilante et pleine de publicités qu’elle achète dans le Nord aussi, et dans le Colorado, en Virginie, ce qui pourrait être un signe que Clinton est nerveuse et qu’elle veut défendre ses acquis, plutôt que tenter des coups dans des états républicains comme le Texas ou la Géorgie.

- Vous parliez cette semaine des lacunes de la campagne de Trump sur le terrain. Commet Clinton peut-elle se servir de son avantage sur le terrain ?

- Eh bien, faire campagne sur le terrain, cela signifie avoir des militants qui quadrillent une zone et ciblent avec une précision chirurgicale les électeurs, selon leur revenu, leur profession, leurs habitudes de consommation, etc… Il ne s’agit pas juste de sonner aux portes au hasard, il s’agit de faire voter les électeurs qui sont inscrits sur les listes mais qui ne participent pas, ou de manière irrégulière, aux scrutins. La campagne de Clinton fonctionne de cette manière, avec par exemple en Floride des centaines de militants qui parlent espagnol et qui font en sorte de faire sortir de chez eux et voter les électeurs à faible propension démocrate, et cela pourrait bien aider la candidate démocrate en Floride et ailleurs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Pour Trump, c'est fini