DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : la présidente Park Geun-Hye pourrait faire l'objet d'une enquête


Corée du Sud

Corée du Sud : la présidente Park Geun-Hye pourrait faire l'objet d'une enquête

Un scandale politique qui n’en finit pas de faire des vagues en Corée du Sud. Ce jeudi, il menace la présidente Park Geun-Hye elle-même : tout juste désigné, son Premier ministre a prévenu qu’elle pourrait faire l’objet d’une enquête.

Parallèlement, Ahn Jong-Beom, l’un de ses anciens collaborateurs, a été placé en garde à vue dans ce scandale qui implique Choi Soon-Sil, 60 ans, ex-confidente de la présidente. Il est soupçonné d’avoir aidé Mme Choi à extorquer de l’argent aux principaux conglomérats du pays, selon l’agence sud-coréenne Yonhap. M. Ahn avait été limogé dimanche tandis que Mme Choi avait été placée en garde à vue après son retour lundi d’Allemagne, où elle avait fui en septembre. Elle fait l’objet d’une demande d’arrestation formelle pour fraude et abus de pouvoir.

Mme Park essuie la colère grandissante de l’opinion dans cette affaire. Le taux de popularité de la présidente, dont le mandat expire dans un peu plus d’un an, est au plus bas. En cause, une série de révélations selon lesquelles Mme Park se faisait conseiller pour la conduite des affaires de l’Etat par cette amie de 40 ans qui n’occupait aucun poste officiel et n’avait aucune habilitation en matière de sécurité. Surnommée “Raspoutine” par les médias, Mme Choi est soupçonnée d’avoir eu son mot à dire sur les discours présidentiels, d’avoir eu accès à des documents confidentiels et d’avoir profité de son entregent pour son enrichissement personnel.

Tous, y compris la présidente, sont égaux devant la loi“, a déclaré lors d’une conférence de presse Kim Byong-Joon, que Mme Park vient de désigner comme Premier ministre après avoir limogé mercredi son ancien chef de gouvernement.

Avec agence (AFP)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pakistan : au moins 17 morts après la collision entre deux trains